AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 P'tit déj' et confessions ! [themis]

Message Auteur
MessageSujet: P'tit déj' et confessions ! [themis]   Ven 19 Déc - 2:33




*Themis se levait du mauvais pied... de la mauvaise aile ce matin... Elle se trainait, plus qu'elle ne voletait, jusqu'à la salle de bain. Devant son miroir, constat d'effroi...*

Mais quelle horreur... Une vraie gueule de Ratling. Va falloir arranger tout ça, mais avant, un café !

*Elle se traina, encore vêtue de sa fine nuisette, jusqu'à la cuisine, se coula un petit noir, et se prépara une tartine.
Une fois son petit déjeuner prêt, elle s'installa à sa table.*

Rah, la déprim'... Cette foutue forêt me manque... Ras le bol de cette fichue plante verte sensée égayer mon appart'.

*La petite sylpheline habitait à Lonedonne nord, au dessus d'une auberge qu'elle jugeait miteuse. Son appartement n'était pas bien grand ; mais elle même n'était pas bien grande ; il comportait une petite chambre, une salle de bain, et une cuisine - salon - salle de jeu - chambre d'amis...
Du reste, elle n'avait pas vraiment d'amis...

Elle prit alors sa tartine, prête à le tremper dans sa tasse de café...*

Oh putain, la conne ; elle m'a mordue !

*La tartine venait de lui croquer le doigt ; elle saignait très peu, mais le rouge lui monta rapidement à la tête. Son visage se crispa en regardant tour à tour son doigt et la tartine gigotante, et écrasa d'un coup son poing sur la tartine, faisant gicler son contenu à travers la pièce.*

Rah ! Et cesse donc de me regarder toi !

*Dit-elle à la plante, en lui balançant sa tasse de café.*

Comment en suis-je arrivée là ?

Je suis née il y a quelques années maintenant... Vingt-cinq pour être exacte... Mon père a eu la lourde tache de m'élever... Quel bel exemple... En y réfléchissant, oui... Bel exemple ! Il était plutôt craint, même de moi... Jamais un calin, jamais une caresse, quelques coups de ceinture... et à 18 ans, ouste, dehors ! Ca forge le caractère ! Alors je vais pas maintenant me laisser emmerder par une tartine !

Elle se refit un café, qu'elle but alors debout, dans une cuisine sans-dessus-dessous, sans sucre, sans rien, sans attendre... Elle passa une bonne demi-heure à tout ranger, nettoyer, lustrer... puis alla enfin rejoindre la salle de bain.
Sous la douche, elle laissa couler l'eau sur son corps, se caressant avec le savon, les épaules, doucement, en fermant les yeux... puis les seins... Elle passa une heure son la douche, à se laver avec amour... En bonne Sylpheline, la demoiselle était une grande adepte des plaisirs solitaires.

Elle sortit enfin de la cabine de douche, rayonnante, de bien meilleure humeur qu'auparavant, plus énergique, réveillée, prête à se maquiller, à coiffer ses longs cheveux blonds, à s'habiller... En haut un corset en cuir rouge enserrait sa poitrine. En bas, un long paréo ornait sa queue de sylpheline.
Un couteau coincé dans la ceinture du paréo, et la voilà prête à sortir, prête pour une journée à trainer, prête pour une nouvelle soirée de travail...

Themis danse tous les soirs au club "Soit Sang Neuf" tenu par Mike Onoss, le ratling. Elle doit côtoyer les clients, mais c'est payer... et cela lui permet de repérer quelques victimes, quelques audacieux...*

C'est partit ! J'ai la dalle ! Faut que j'aille choper un truc à manger... qui se laisse manger...





Dernière édition par Themis le Ven 2 Oct - 10:27, édité 1 fois
Themis

avatar

Féminin Age : 33
Gang : Cartels de Gascogne
Race : Sylpheline
Date d'inscription : 17/12/2008

Nombre de messages : 1031


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: P'tit déj' et confessions ! [themis]   Mar 23 Déc - 0:52

*Elle erra dans la ville toute l’après-midi, s’achetant quelques vêtements, des objets coquins, des accessoires de danse… Elle alla manger dans un bistrot appartenant à ses rats de patrons, puis, le soir venu,
se rendit au club.

Elle traîna au bar quelques minutes, avant de partir en loge s’habiller, se maquiller, se préparer en bref ; se concentrer également, malgré les mains inquisitrices de Mike et de ses frères.

Vingt-trois heures… L’heure de son moment de gloire ; là où elle se montrerait, se vendrait du mieux qu’elle pouvait, se trouverait des poches bien pleines, un futur client, un heureux amant, ou simplement sa
prochaine victime.

Se déhanchant sur la scène, jouant avec la barre, elle scrutait son public. Elle le vit ; elle avait trouvé : il gros rat en costume, pas attirant pour deux sous… Mais voilà, visiblement, il n’en avait
pas que deux à offrir !
Il la matait littéralement, la bouffait du regard, la touchait presque en jetant ses billets sur scène.*

~Toi, mon coco, tu vas cracher ton cash, je te le dis ! Allez, viens voir par là. ~

*Alors elle mis son plan d’approche en place, le fixant du regard, lui lançant des clins d’œil sans équivoque, lui lançant sous le nez son haut, venant danser à son contact, lui présentant ses arguments, glissant un
petit mot dans sa main avec son adresse, et cette simple question : combien es tu prêt à payer pour me posséder cette nuit ?

Puis elle s’éloigne, le délaisse, le frustre… Continue son show, ondule son corps, provoque, et se retire en coulisse.
Là, elle croise une des autres filles, échange quelques mots sur le client qu’elle a dégoté, puis va se changer.

Elle rentre à son appartement de fonction, gracieusement offert par monsieur Onoss, prend une douche rapide, change de tenue ; quelque-chose de plus aguicheur encore.

On frappe à la porte.*

~Je savais bien qu’il viendrait.~

*Elle ouvrit la porte ; le rat se présentait à elle, un sourire pervers sur la bouche. Il se jette sur elle sans plus de mondanité.*

Hey oh, minute papillon ! Tu m’prends pour une pute ?

*Le rat n’en démordait pas, la violentant.*

Ferme-la ! C’est toi le papillon ! Je vais te montrer moi, comment Amoil s’occupe des ptites putes désobéissantes dans ton genre !

*Il attrapa la Sypheline, la traîna vers la chambre où il la jeta sur le lit où la belle avait attaché une paire de menotte taille unique.
Elle cachait toujours une dague sous son lit… En cas de soucis, ou en cas d’envie.*

Allez, soit gentille, montre-moi la marchandise !

~Tant pis pour toi mon gros, tu aurais pu passé une belle soirée, ce sera juste ta dernière.~


*Il se jeta sur elle de nouveau, sur le lit, la déshabilla sans ménagement ; elle, rentra dans son jeu, le caressait, lui souriait, vantait son corps d’athlète… L’embrassait même ; chose qu’elle ne faisait
jamais avec ses clients. Dans sa tête, elle appelait ça le baiser de la mort.*

Tu as été très très vilain mon beau.

*Dit-elle alors qu’elle se retrouvait au dessus de lui en amazone. Avec un sourire coquin, elle lui attacha les deux mains avec les menottes.*

Hum, t’es une coquine toi ! Tu vas voir c’que j’vais t’mettre !

~Tu va voir ce que JE vais te mettre oui !~

Oh, oui, très coquine ; à un point que tu ne peux même pas imaginer.

*Elle lui banda les yeux, le bâillonna… Doucement, lui caressa les cuisses de sa lame, et lui coupa les deux orphelines. Les hurlements de l’homme étaient à peine étouffés par le bâillon, et il fallut bien cesser ça en lui tranchant la gorge.

Themis était assise sur son lit, pensive. *

~Il va falloir encore changer de literie ; voyons ce qu’il avait comme biftons.~

*Elle prit dans sa poche le porte feuille du ratling ; sa carte d’identité… Stupeur.*

~Monsieur Onoss Amoil… Merde !~

*Elle prit les quelques biftons dans le porte feuille, nerveusement, elle prit un sac, mit dedans quelques affaires auxquelles elle tenait, de l’argent, beaucoup d’argent…
Puis, elle mit le feu à l’appartement avant d’en sortir à grande hâte.*

~Quelle conne, mais quelle conne ! Pourquoi il a fallut que je tombe sur le cousin de Mike ? Plus de toit, plus de job, et toute le clan Onoss qui sera bientôt à mes trousses… Va falloir que je me trouves un nouveau toit…
Retournons voir ce Sire Anno ; voyons ce qu'il a à offrir à une belle demoiselle comme moi.~


Themis

avatar

Féminin Age : 33
Gang : Cartels de Gascogne
Race : Sylpheline
Date d'inscription : 17/12/2008

Nombre de messages : 1031


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

P'tit déj' et confessions ! [themis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë :: Au commencement il y eut les dieux, et puis… - RP :: Autour des personnages... -