AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 La luxure est un péché... aux fruits juteux et veloutés...

Message Auteur
MessageSujet: La luxure est un péché... aux fruits juteux et veloutés...   Jeu 7 Aoû - 13:29

Il faisait si chaud, cette nuit-là... Chaud et lourd... Dieu avait du mal à trouver le sommeil. Il se tournait, se retournait dans ses draps moites... Il avait déjà renoncé au vieux T-shirt qui lui servait de haut de pijama (un bas de pijama, non mais quelle horreur) et là, même le drap du dessus gisait en boule dans un coin du lit... Et Dieu ne dormait pas. Etait-ce la pleine lune, ronde comme un sein parfait, qui lui portait sur les sens ? Ou alors le parfum suave des fleurs de nuit, grandes ouvertes et qui embaumaient à qui mieux-mieux... toujours est-il que Dieu avait une vibration dérangeante qui lui agaçait les reins... Comme une envie de... enfin soit. Allez vous endormir avec ça...

Puis une petite brise entra par les fenêtres, et Dieu trouva enfin le sommeil. La petite brise frôlait sa peau, lui lèchait la sueur, lui rafraîchissait l'esprit... Charmante brise en vérité, et venue là bien opportunément... Mais la lune, les fleurs de nuit... Elles étaient toujours là. La vibration au creux des reins... aussi... Petite brise facétieuse... Cesse donc de t'amuser avec le corps de Dieu...

Il rêva, cette nuit-là, d'une forme indistincte... Une forme impossible à voir vraiment, mais qu'il pouvait palper, malaxer, serrer, une forme douce, ferme, une forme chaude qui murmurait, une forme odorante, fauve, une forme qui geignait, criait, une forme qui s'ouvrait, qui absorbait... Une rondeur, une cambrure, un fourreau. La brise s'amusait beaucoup... La brise était d'humeur taquine... La brise se sentait l'envie de jouer avec Dieu, cette nuit, de jouer à Dieu, de créer... La brise savait ce qu'elle voulait, et elle l'obtint.

Et durant la nuit, elle modela la vie qu'elle avait volée au désir de Dieu. Au matin la forme était là, immobile, blanche comme la vie de Dieu, elle n'attendait qu'un dernier geste... Dieu dormait encore. Il sentit peut-être une présence auprès de lui, car elle était déjà vivante de toute cette vie. Dieu sut qu'elle était là, dans le demi-sommeil qui précède l'éveil, il sut qu'elle était féminine, et il ne lui en fallait pas plus.

Alors Dieu lui pelota les fesses, et elle s'anima.

Les couleurs se répandirent sur son corps blanc, elle devint porcelaine et rose, elle devint feu. Elle ouvrit les yeux. Or liquide et ambre douce. Elle ouvrit la bouche... Ombre moite et émail blanc. Elle était née. Et Dieu, ma foi, s'en trouva fort bien.

Cette déesse n'est pas douce et pure, elle n'est pas miséricordieuse. Elle donne si elle veut, elle prend parfois sans retour. Elle aime que les filles viennent la prier de leur donner le pouvoir du désir, et parfois, elle le leur donne. Elle aime que les hommes viennent à elle pour contempler sa beauté irréelle, pour se consumer sous son regard torride. Elle aime savoir qu'ils repartiront désespérés par son refus, ou ensorcelés à vie par le souvenir de son étreinte.

Cette déesse est capricieuse, elle est imprévisible. Mais qui souhaiterait qu'elle ne soit pas là ? Qui préfererait que le désir soit absent de ce monde ? Tout tyrannique qu'il est, chacun aime se soumettre à son joug... Alors les femmes viennent la prier, et les hommes viennent aussi, les malheureux, et quand ils repartent, ils sont perdus... Qu'elle dise oui ou qu'elle dise non, ou qu'elle se contente de rire, aucun d'eux ne pourra oublier. Aucun d'eux ne pourra plus s'empêcher de comparer les simples mortelles à sa splendeur, flammes de chandelles si ternes à côté du brasier... Elle sera, pour le reste de leur existence, un poison dans leurs veines...

Un poison nommé Banda...

Banda
Divinité
avatar

Féminin Age : 107
Race : Déesse des Sens
Date d'inscription : 13/07/2008

Nombre de messages : 167


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

La luxure est un péché... aux fruits juteux et veloutés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Au Nord de Lonedonne :: Le temple des dieux -