AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 Odieu et ainsi soit-il

Message Auteur
MessageSujet: Odieu et ainsi soit-il   Dim 3 Aoû - 0:11

Il n’est pas Dieu, il est un dieu oui, mais engendré des lubricités de Dieu lui-même.
Sa mère ? Dieu seul la connaît. Il ne lui en a jamais parlé et Odieu n’en a que faire, il est né du vice, et de cœur, il n’en possède que ce que les autres déesses et dieux lui en disent.
Il est ainsi, brutal, brut, et vicieux.

Dieu aime la chair, et de la chair basculée dans un coin de paradis, il pris son pied, si fort, trop fort sûrement. Guidé par ses instincts les plus vils, par tous les vices que lui inspirait sa compagne d’une nuit, il culbuta celle qui ouvrait ses cuisses et tendait sa fleur.
Dieu but à son calice, s’humecta les lèvres et les trempa dans la corolle de celle qui transperça la nuit en cris, en hurlements, et dans son dernier râle, Odieu fut créé.

De cette femme, des histoires sont racontées.
L’une dit qu’elle fut une démone, mais pas une démone ordinaire, pas une de ces démones qui se contentent de jouer avec le feu, non, elle n’était pas celle-là, mais de la pire engeance, de la pire espèce, vices, perversions, cruautés, ces mots entachent chacune de ses victimes et le sang macule leur visage défiguré.
Elle griffe et déchire, elle est haine et colère, elle est le mal, sourire un instant, rire glacial le suivant, elle a le chant de la hyène, la chienne des vices, et le ricanement du bourreau.
Elle est fille de Lilith, Maîtresse des Abassy.

La succube aurait charmé Dieu, croyant l’abuser, mais Dieu est dieu, et nulle ne peut jouer de sa toute puissance céleste. La succube chanterait désormais, sur le sommet des arbres, aussi petite et inoffensive qu’un moineau. Une punition toute divine, un pied de nez à la succube mère de toutes les immoralités. Elle continue à gazouiller la succube, mais elle ne séduit plus que les chenilles et les piafs, quand ces derniers ne préfèrent pas bouffer ces avant dernières.

De cette union, Odieu est né, fils de Dieu et du démon des bassesses, une succube au sang de sérac plus noir que la nuit.



De lui, on dira qu’il est dans une perpétuelle dualité, un balancier entre le bien et le mal, le bon et le mauvais, toujours le cul entre deux chaises notre Odieu. Ainsi, son humeur vacille au gré de cette ambivalence qui le taraude et donne à son sourire, cette empreinte de souffrance que certains sauront reconnaître.
Mais attention, Odieu aime qu’on l’aime et son orgueil se situe au-delà de votre entendement, après tout c’est un dieu et avoir tort lui est insupportable, alors qu’on dévoile ses faiblesses et sa colère fera tonner le ciel et crépiter la foudre.

Pour les mortels, il prendra l’apparence qui leur ressemble, par facilité il prendra celle des zumins, pour se glisser dans le monde des vivants, pour user de ses vices et conduire les mortelles dans l’endroit de sa luxure.
Pour jouer avec le bon peuple, il sera zumin tout sourire charmeur, et aux tables de poker, on retrouvera Odieu, ivre et tricheur, mesquin et voleur.
Il aime se mêler aux autres pour en tirer des avantages, se bagarrer pour passer un temps infini qu’il ne sait comment distraire, et retrousser les jupons en vidant une bouteille.

Il finit toujours ses nuits dans le lit d’une mortelle accompagné d’autres mortelles, le plaisir est tellement meilleur conjugué et Odieu le conjugue à outrance, sans réserve et sans indulgence pour ses êtres de chair qu’il culbute.
Il n’est pas raciste « toutes races confondues et dans toutes les positions » ce sont ces propres mots. L’essentiel ne réside pas dans la taille ou la forme des oreilles, mais dans le plaisir que chaque mortelle peut lui offrir, le reste n’est que détail qui ne dérange que les bonnes vertus, vertus qu’il ignore à grands coups de rein et en trinquant à la santé de ceux qui n’en ont pas.

Toutefois, une déesse fourbe s’évertue malicieusement à laisser courir un bruit mais que toutes les mortelles savent être faux, Odieu n’aime que les mortelLE, jamais il ne joue sur l’échiquier grec, jamais il ne tend ses arrières et Odieuse devrait apprendre à se taire.

Sachez toucher son cœur, tentez d’atteindre la faille de sa dualité, alors, peut-être verrez-vous en lui une autre nature, mais attention, l’âme de la succube est peut-être en lui, si l’histoire racontée est vraie..

JustPhil
Ad'min
Ad'min
avatar

Date d'inscription : 08/07/2008

Nombre de messages : 4840


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Odieu et ainsi soit-il

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Au Nord de Lonedonne :: Le temple des dieux -