AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 La souffrance n'est qu'un doux poison éphémère...

Message Auteur
MessageSujet: La souffrance n'est qu'un doux poison éphémère...   Lun 4 Mai - 16:17

Il y a des nuits qui parjurent notre existence, ces rêves et cauchemars qui nous font craindre ces questions qui hanteront notre esprit au réveil.
Ces questions qu'on n’ose poser à la personne qui est en face, à un ami, à un cousin, à un frère...
Elles rongent notre esprit, la réponse pourrait paraitre évidente selon le point de vue où l'on se trouve.
Cette souffrance de ne pouvoir atteindre enfin le repos éternel de ne pas connaitre la réponse.

Il faut la chercher, il faut farfouiller dans chaque endroit où tu poses les pieds mais certains te sont inaccessibles,
Les gens te regardent bizarrement, tu te fais des films, tu as l'impression d'être rejeté alors qu'en fait ils ne regardaient que la personne qui se trouvait derrière toi.
Peut être que c'était leur ami, un membre de leur famille, tu ne le sauras jamais.
Ce poison te ronge le sang car malgré cela tu te poses la question !

Tu vois le comportement des autres et tu te dis que jamais tu n'agiras ainsi.
Malheureusement, un événement, une rencontre te poussera à agir de la sorte.
Tu te maudiras, tu maudiras ton existence et tu voudrais trouver une solution radicale.
Mais une fois, la colère, la tristesse passée tu rigoles de ta stupidité.
Tu n'es pas mieux que les autres, et tu le sais et pourtant cela ne t'empêche pas d'avancer et de continuer à avancer.

Le chemin est long mon ami, des gens te barreront la route mais tu dois trouver une faille et continuer ta route.
Je serais là, je t'accompagnerais même si tu me repousses, même si tu me cries dessus et même si tu restes silencieux.
Tous ces gens, tu t'en fiches, tu ne sais pas la valeur que tu as par rapport à tes amis, ta famille et moi.
Ces gens sont tout simplement jaloux car tu es bien plus fort qu'eux.

Ne baisses pas les bras, tu as déjà fait un bout de chemin, il suffit de continuer ce chemin.
Tu n'es pas seul et tu ne le seras jamais, mon ami avance sans te retourner.
Mais si cela devait arriver, pense au bon moment que tu as vécu et efface ce qui pourrait te détruire.
Tu peux pleurer, nous te cacherons pour que les autres ne le voient pas si ce n'est que cela.

N'aie pas peur, avance, laisse ce sourire s'imprégner à travers nous.
Laisse nous te rendre l'appareil, laisse nous te faire oublier ces moments durs.
Cette souffrance tu l'accumuleras au fil des années et plus tard, tu donneras des leçons à la personne que tu croiseras pour l'aider à surmonter comme tu l'as fait.
Cette souffrance qui t'a permis de voir qui était avec toi et qui le sera toujours.

Mon ami, tu n'es pas seul ! Nous sommes là et nous n'allons pas te laisser ainsi.
Tu n'es qu'un humain qui a subi un jour insupportable tout comme nous, une fois de notre vie.
N'aie pas honte de ce que tu es et de ce que tu ressens, nous nous voyons que tu n'es pas une machine.
Nous l'avons vu ton cœur et nous ne voulons que plus le protéger.

Pour qu'un jour, toi aussi, tu fasses de même à l'un d'entre nous quand il se sentira mal ou dépérir de ce monde si néfaste.
Cette souffrance nous ne pouvons que la subir et la combattre comme bon nous semble.
Mais ne nous rejette pas à cause d'une personne qui t'a fait souffrir.
Pourquoi serions-nous ami si nous rejetions tes mauvais moments dans ta vie.

Allez relève-toi et souris ! Prend notre main, nous allons t'emmener dans un endroit ou nous pourrons trouver un remède à ce poison si doux et si éphémère.
Alwena

avatar

Féminin Age : 33
Gang : Temple des Geishas
Race : Humaine
Date d'inscription : 15/01/2009

Nombre de messages : 120


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La souffrance n'est qu'un doux poison éphémère...   Ven 8 Mai - 0:27

Regarde-les ces chiens à courir pour savoir les détails de ta misère.
Regarde-les se bousculer pour être le premier à connaître les détails de cette discorde.
Qu’est-ce que cela peut leur faire ? Pourquoi s’intéresse-t-il d’un coup à ta vie ?
Mais tu ne t’en soucies guère, tu avances sans leur prêter la moindre attention à ces misérables !

Toi, tu avances en portant ce poids sur tes épaules
Pourtant, tu ne vacilles jamais, à moins que tu ne le montres pas
Malheureusement, cela est le cas car les faits démontrent ce que nous pensons au fond de nous.
Ta souffrance est encore grande et puissante, donc comment ne pas te froisser !

Ca y est, l’un d’entre eux a eu une information importante, il se met à courir pour répandre la nouvelle.
Mais peu importe, ils peuvent penser et dire ce qu’ils veulent.
Cela ne concerne que toi et bien sur elle.
Elle, qui t’a tant aimé, qui t’a tant fait découvrir des choses inenvisageable !

Voila qu’elle te quitte, voila qu’elle ne t’aime plus : qu’as-tu fait ? Que n’as-tu pas fait ?
Cela est la question qui te hantera chaque nuit.
Le souvenir de son sourire, de son regard, de sa tendresse…
Tout cela est ancré dans ta mémoire et pourtant, tu dois tirer un trait !

Ces chiens ne suffisent pas, il faut qu’elle apparaisse avec sa meute.
Cette meute qui se prétendait être tes amis.
Cette meute qui préfère la suivre car la seule idée qui trotte dans leur tête est de pouvoir la posséder.
Voila ce que sont devenus tes amis, les toutous de cette fille qui t’a jeté comme un vieux chiffon.

Elle est là, elle te regarde avec ce sourire sournois.
Ces yeux malicieux en disent long, elle n’en a pas encore fini avec toi.
Non elle en rajoute une couche et qui sait encore une et plusieurs !
Ton attitude en dit long, elle a encore un pouvoir sur toi.

Mais tes amis, oui ceux qui te soutiennent depuis longtemps, ceux qui resteront à tes cotés quelque soit ce que tu envisages !
C’est ces mêmes amis qui se mettent devant toi, pour te protéger de ses attaques et celles de ses chiens
Ce comportement fait comme un déclic chez toi, et tu es là à te mettre devant eux.
Tu les regardes, tu la regardes et ne lâches pas prise : non, elle ne te fera plus mal !

Elle a beau lancé des paroles des plus blessantes au plus inutiles mais tu es là à la regarder.
Elle ne lâche pas aussi facilement prise, elle ne doit pas supporter que tu te révoltes.
Elle pensait peut être que tu lui serais soumis, au point d’être à ses pieds pour la supplier de te reprendre.
Elle en a marre, match nul, elle part suivie de ses chiens, va-t-elle leur donner leur sucre !

Nous pensions que tu étais enfin guéri mais tu sais cacher tes sentiments ! Cette souffrance était plus profonde que nous le pensions ! Mon ami, pourquoi as-tu agi ainsi ?
Alwena

avatar

Féminin Age : 33
Gang : Temple des Geishas
Race : Humaine
Date d'inscription : 15/01/2009

Nombre de messages : 120


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La souffrance n'est qu'un doux poison éphémère...   Sam 30 Mai - 18:40

Des secondes, des minutes, des heures... qui sait vraiment !
Le temps est tellement infini pour nous tous, on ne sait quand cela commence
Ni quand cela se terminera : y a-t-il un début et une fin au moins ?
Mais cette histoire n'en finira donc jamais !

C'est clair maintenant ! C'est une sorcière et tu n'es pas un chevalier
Tu n'es qu'un pauvre être humain avec ses faiblesses
Ta plus grande faiblesse fut ta naïveté ou ton amour irréprochable pour elle.
Ces chiens pensaient t'évincer en restant près d'elle !

Mais voila que tout prend une tournure différente,
Elle qui avait l'habitude de te lancer des pics,
Elle qui te balancait les paroles les plus cruelles qu'elle possédait,
Elle qui t'a trompé, qui t'a détruit...
Voila qu'elle continue ! Elle a changé sa tactique on dirait bien !

Elle ne supportait pas ta révolte, elle ne supportait pas la perte de son pouvoir
Mais finalement, elle le possédait toujours
Car il a suffit d'un geste, de mots tendres et ta vigilance est tombée
Le mur était instable, il n'existait pas du tout d'ailleurs.

Nous, nous ne savons pas ce qui se passe, elle est là et toi tu l'as tient dans tes bras tendrement
Que s'est-il passé ? Qu'avons-nous fait pour en arriver là ?
Tu te détournes de nous, nous, qui étions là quelque soit ton choix
Non, elle te voulait rien que pour elle, pourquoi ?
Nous ne le saurons jamais finalement, les autres le veulent mais pas moi !

C'est ta vie ! Tu en fais ce que tu veux après tout mais c'est vrai...
Oui, j'aimerais savoir pourquoi tu m'as tournée le dos !
Mais au fil du temps, cette question s'efface, la réponse est si loin que je ne m'en préoccupe plus
Tu es loin mon ami, puis-je encore employer ce mot ? Je ne sais pas !

Qu'est-il advenu de toi maintenant ?
Voila ce que les autres me posent lorsqu'ils me croisent
Ils pensent peut être que nous avons reparlé ! Nous n'avons peut être pensé qu'à nous
Peut être que nous aurions du être plus présent ! Mais peut être que tu vis heureux !
Peut être que nous avions tort ! Moi, je ne sais pas si j'ai commis une erreur ou non !

Me le diras-tu un jour mon ami ?
Je pense que oui... je suis restée silencieuse à écouter mais je n'ai rien fait d'autres que t'écouter.
J'aurais peut être du te conseiller ou peut être pas !
Peut être qu'un jour nos chemins se recroiseront mais me souviendrais-je de toi ? et inversement...

Mais je dois te remercier car c'est toi qui m'a permis d'écrire ainsi et peut être que je continuerais ainsi...

... ou peut être que je ne voudrais plus jamais écrire de ma vie !
Alwena

avatar

Féminin Age : 33
Gang : Temple des Geishas
Race : Humaine
Date d'inscription : 15/01/2009

Nombre de messages : 120


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La souffrance n'est qu'un doux poison éphémère...   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

La souffrance n'est qu'un doux poison éphémère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Histoire libre -